Archive for novembre, 2011

novembre 7, 2011

Ex_Nihilo

Signification: « à partir de rien ».

Je suis pile-poil dans le créneau.

10h25: Mappy m’annonce 2,3km en 35min: à l’aise. A l’aise, sauf qu’en fait je ne situe pas nickel le resto. Le « Ex_Nihilo » étant un resto.

10h55: Je sais pas pourquoi, mais je sens que je me plante. Pete Doherty dans les oreilles, le pas vif et efficace, je ne vois toujours pas la fameuse devanture verte… J’y suis déjà allé mais en fait je n’avais pas vraiment bien regardé…

11h05: « Allô Amélie, c’est quoi l’adresse exacte? ». « 29, rue Oberkampf ». « Ha OK, bon, je me suis un peu plantée mais je reprend la bonne direction et c’est bon. »

11h20: « Bonjour! Pardonnes moi, j’ai un sens de l’orientation lamentable… Enchantée, je m’appelle Mumu. Promis, je suis plus douée de la commande que de l’orientation. Prête pour ma journée d’essai! »

12h: J’ai appris la machine à café, la caisse, lue la carte et à près retenue les formules. Mon nouveau patron en cuisine, j’attends les clients absents, alors je fais les poussières en attendant, ça me donne un contenance.

13h47: « Heu Laurent, j’aurai besoin d’aide pour faire une noisette… » « Tu fais un café, tu mets du lait et ça fait une noisette. » « Ha OK. Merci. »

14h: à ce stade, j’ai confondu un Pago fraise avec un Pago jus de tomate, remplacé un cheesecake par une tarte citron, rendu 20cts en trop et encaissé 3E de plus-value sur une soustraction mal gérée. Bref, un service d’essai ultra approximatif.

14h25: Le patron fait la caisse: « Personne aujourd’hui. On a fait le minimum syndical ». Tant mieux! Je viens de suer l’équivalent d’un semi-marathon, mon brushing s’est fait la malle dès ce matin au moment où j’entamais mon 5ème demi-tour, et mon teint laisse apparaitre ma couperose signe de la trentaine galopante. Je suis rincée, et j’ai même pas entamée une réanimation sur oedeme de Quinck, seul motif valable de composition du 15. J’suis verte!

15h: J’ai appris à lessiver la machine à café. Il me félicite. Il m’offre une part de tarte aux épinards, me paie. Là, je m’attend à un sourire désolé et empathique. Je prend une contenance, gonfle le décolleté, air occupé, et…il me file mon planning de la semaine! Conclusion: je suis prise! Putain, je suis fière comme le jour de mon bac.

« Allô Maman, J’suis prise. J’suis serveuse! »

%d blogueurs aiment cette page :